Rechercher
  • Ghislaine Blanchette

LA FIDÉLITÉ À SOI ET À L'AUTRE EN AMOUR

Mis à jour : 25 sept. 2019

ÊTES-VOUS FIDÈLE À VOUS-MÊME ET À L'AUTRE EN RELATION AMOUREUSE?

- un prérequis essentiel pour réussir une vie amoureuse! La fidélité à soi et à l'autre en relation amoureuse n’est pas toujours facile à respecter et à appliquer.

Combien de peurs inconscientes nous envahissent lorsque nous vivons une vie amoureuse?

Cette vie nous confronte aux peurs de manquer d’amour et de reconnaissance, de ne pas être compris, ni important aux yeux de l’autre. Nous sommes alors tiraillés par les peurs de déplaire, de décevoir, de perdre, d’être jugé, critiqué, rejeté, abandonné etc…


POURQUOI AVONS-NOUS CES MANQUES ET CES PEURS EN AMOUR?

L'importance que nous accordons à nos peurs et nos manques en amour est proportionnelle à notre niveau de conscience, d’amour, de confiance et d’estime de soi.

Plus ce niveau est élevé dans son ensemble, moins nous donnons du pouvoir à nos manques et peurs. Mais à l'inverse, plus nous ignorons qui nous sommes et vivons profondément et plus nous manquons d'amour, de confiance et d'estime de soi, plus nous donnons forcément du pouvoir à ce qui provient de l’extérieur de soi afin de remplir ce vide intérieur.

Inconsciemment, cette avidité en soi alimente davantage nos manques et nos peurs en amour parce que notre bonheur en couple dépend de l’autre. Nous nous condamnons à quêter l’amour, la reconnaissance et l’approbation pour combler ce vide intérieur.


Nous laissons donc nos peurs et nos manques nous dirigés au détriment de qui nous sommes fondamentalement et désirons vivre en relation amoureuse en se coupant de nos propres valeurs, besoins relationnels, vérité et convictions profondes en relation.

Nous sommes donc INCAPABLE D’ÊTRE FIDÈLE À SOI, NI À L'AUTRE de peur de souffrir en relation et de faire resurgir en nous nos peurs et manques. Nous choisissons plutôt de vivre une vie amoureuse en mettant sous silence nos besoins relationnels inassouvis et nos insatisfactions en relation.


Ce choix qui se fait contre soi crée des comportements défensifs en relation amoureuse qui nous amènent:

  • à se mentir, à se trahir à soi-même et à l’autre en se rejetant, niant, fuyant et cachant sa vérité profonde et ses besoins relationnels.

  • à être malhonnête envers soi et envers l'autre.

  • à s’oublier et à se perdre dans la relation en accordant du pouvoir à l’autre.

  • à perdre son authenticité et sa liberté d’être soi en relation ainsi le pouvoir sur sa propre vie.

  • à emprunter un chemin qui ne nous convient pas et dans lequel il est difficile d’avancer.

  • à choisir une vie par défaut parce que nous laissons nos peurs et manques choisir cette vie à notre place.

  • à vivre une vie à deux à contre-courant parce que celle-ci est choisie en incohérence avec soi et avec ce que nous souhaitons vivre en couple.


POURQUOI AVONS-NOUS SI PEUR D’ÊTRE FIDÈLE À SOI ET À L'AUTRE LORSQUE NOUS SOMMES EN AMOUR?

La difficulté à être fidèle à soi et à l'autre en amour est un comportement défensif qui s’est intégré en soi bien avant d'atteindre l’âge adulte.

La source de ce comportement provient d’une souffrance créée à partir de nos peurs, manques et émotions négatives rattachées à nos blessures d’enfance. L’enfant devient infidèle à soi et à l'autre le jour où il a compris que pour être aimé et reconnu de ses parents et de ses éducateurs, il devait tout faire pour leur plaire et de se plier à leurs désirs sans dire un mot.

Ne pouvant consentir à se sentir coupable, il a compris également qu’en adoptant ce comportement (dire des mensonges, déjouer la vérité, s'oublier pour l'autre etc…), cela l’exempte de toute condamnation, jugement, reproche ou critique de la part de l’autorité. Il retrouve alors une très grande satisfaction à ressentir l’amour, la reconnaissance et l’approbation qu’il reçoit d'eux (le syndrome de l’enfant sage). Il a donc appris très jeune à dire ce que les autres veulent entendre et à faire ce que les autres désirent faire pour être aimé et reconnu.


Cependant, il maintient en lui ce lourd fardeau de cacher sa vérité et ainsi la grande peur des conséquences de se voir obliger d’avouer un jour la réalité des faits.

Ce qui l'amène à fuir et à se cacher de la relation en se privant de la liberté d’être soi en ne se donnant pas le droit, ni la permission d’exister tel qu’il est par peur d'être dévoilé, pris sur le fait et de se faire réprimander.

Mais avec le temps, sachant très bien comment se nourrir de l’amour, de la reconnaissance et de l’approbation des autres, il continue à utiliser ce comportement défensif et de projeter l’image d’une gentille personne. Il finit par se complaire à cette idée en étant prêt à vivre avec le poids de tous ces mensonges et de cette fausse impression qu'il dégage soit de l’enfant parfait et irréprochable au regard des autres.

C'est à ce moment-là qu'il laisse l'orgueil prendre du terrain en lui dont ses choix se font, dans la majorité du temps, à partir de son égo. Il devient alors l'imposteur de sa propre vie.


Rendu adulte, ce comportement qu’il incarne parfaitement, lui est très familier.

Dans l’instant présent, lorsqu’une situation en relation similaire à son vécu du passé se manifeste et que celle-ci menace son amour-propre et sa valeur, par réflexe et inconsciemment, ces mêmes peurs, manques et émotions se réactivent.

Pour ne pas souffrir intérieurement, il adopte un soulagement immédiat en utilisant ce fonctionnement habilité à utiliser afin d’être aimé, reconnu et approuvé par les autres.

Il démontre toujours de lui le modèle d’une personne parfaite et exemplaire le préservant de tous reproches et blâmes. Mais en cachant son coté vrai et authentique, cette fausse représentation de lui-même finit par jouer contre lui.

C'est à dire que le fait qu'il s'est coupé de son coeur, de sa sensibilité, de sa vulnérabilité et de sa spontanéité et le fait qu'il donne du pouvoir à ses peurs, manques et à son égo, il perd son côté humain. Ce qui l’amène à vivre une vie purement rationnelle. Une vie dans laquelle il surfe en se créant des plaisirs éphémères, des activités compulsives et des dépendances addictives ou bien il s'isole des autres par peur de faire des faux pas.


QUI SONT CES GENS EN COUPLE INFIDÈLES À SOI ET À L’AUTRE EN RELATION?

Ces gens en couple ignorent qui ils sont fondamentalement et profondément. Ils ignorent par le fait même leur fonctionnement et leurs comportements défensifs (pattern amoureux).

* Par une coupure de leur monde intérieur * par des manques d'amour, de confiance et d'estime de soi * par le fait qu'ils choisissent une vie amoureuse à partir de leurs peurs, manques et égo * par l'inconscience de leur état d'esprit, leur seule vision d'une vie amoureuse dont ils normalisent et étiquettent est une vie compliquée, souvent en disharmonie, dysfonctionnelle ou conflictuelle. Ils consentent tout de même à y demeurer mais si ils sont appelés à sortir de cette relation, ils reproduiront le même schéma de vie en couple.


Que vivent ces gens en couple?

  • Ceux qui SE SENTENT SEULS À DEUX, SEULS À RAMER dans la chaloupe du couple et qui n'osent pas exister avec une fidélité à soi et à l'autre afin que cette situation change pour le meilleur d'eux-même et de l'autre.

  • Ceux qui VIVENT UNE VIE À DEUX EN PARALLÈLE ET EN SURFACE qui n'osent pas être fidèle à soi, ni à l'autre par peur de brasser et de perturber leur quotidien où chacun vaque à leurs activités en faisant ce qu’ils doivent faire pour que leur vie à deux soit accommodante, raisonnable et vivable.

  • Ceux qui S’IGNORENT ET FONT SEMBLANT DE FORMER UN COUPLE en s'évitant et se fuyant constamment et n'osent aucunement intervenir afin de se retrouver ensemble dans une vie fidèle à soi et à l'autre en relation.

En apparence, tous ces gens « soit disant en couple » ne forment pas véritablement un couple dans l’éthique et l'honnêteté d’une vie amoureuse réelle et sincère.

Il est facile pour eux de banaliser et de rationaliser la vie amoureuse et de se faire accroire et se consoler en pensant qu’il est normal de vivre ainsi en couple.


Même si ils reçoivent peu en besoins relationnels de part et d'autre, même si cette vie n’est pas vraiment ce qu’ils désirent vivre en couple, ils préfèrent se contenter de peu que de risquer de perdre, de se retrouver seuls, de ne plus rien recevoir et de se voir dans l'obligation de faire face à leurs peurs et manques.


Mais c'est tout de même ces gens qui ont décidé de manière délibérée de vivre une vie amoureuse dans laquelle ils se mentent, se trompent et se trahissent à eux-même et à l'autre en relation. Ils sont loin d'honorer leurs besoins relationnels, leurs valeurs, leur vérité et convictions profondes et ce qu’ils désirent vivre en couple. Ils finissent donc par souffrir de leur propre choix car ils revivent en boucle les mêmes manques et peurs dans la relation. Ce qu'ils dégagent, ils l'attirent.


Cette dépendance à l’amour et à la reconnaissance de soi les active davantage à maintenir une infidélité à soi et à l'autre en relation. Ils se coincent dans un cercle vicieux relationnel teinté de peurs et de manques dont ils n'arrivent pas à s'en départir. Ils entretiennent une vie endormie pour ne pas en souffrir et dans laquelle ils ne croient pas en eux, en leur valeur, ni à leur capacité de pouvoir s'en sortir.


LES CONSÉQUENCES À VIVRE UNE VIE AMOUREUSE DANS L'INFIDÉLITÉ À SOI ET À L'AUTRE EN RELATION

Malheureusement, les gens en couple qui ignorent ce qui se trame en eux lorsqu'ils sont infidèles à soi et à l'autre en relation, risquent d'en payer tôt ou tard le prix à vivre une vie à l’encontre de soi.

L’infidélité à soi et à l'autre dans une vie amoureuse apporte des conséquences sévères à leur couple. Ces gens:

  • finissent par s’éloigner de l’un et de l’autre.

  • s’éteignent dans la relation.

  • deviennent des automates qui surfent dans une vie, soit disant en couple, pour contenter seulement leurs besoins purement rationnels et de sécurité.

  • perdent rapidement leur enthousiasme, leur joie et le plaisir d’être ensemble en ne tissant aucune complicité dans le couple.

  • vivent à deux mais en réalité, ils vivent seuls chacun de leur côté.


* Ne laissant rien paraître, * n'ébruitant par trop leurs désaccords en relation, * marchant sur des oeufs par peur de tout casser, de perdre et de se retrouver seuls, ils développent tout de même des sentiments insidieux d’ennuie dans le couple, de déception, de frustration, de refoulement et de colère en soi.

Étant donné que leurs besoins relationnels ne sont aucunement comblés, ils jugent et critiquent cette vie à deux ne leur apportant que des insatisfactions et des conflits récurrents, même toxiques. Malgré tout cela, ils se trouvent une centaine de raisons pour demeurer dans cette vie à deux malheureuse.

Ils attendent qu'un miracle se produise et que leur vie change pour le meilleur en croyant que le temps arrange les choses, que l’autre va changer ou bien que ce dernier décide de mettre fin à la relation etc...


L'infidélité à soi et à l'autre dans la relation génère de part et d'autre de l'insécurité, du stress, des tensions physiques et une dualité intérieure et en couple qui prennent des proportions gigantesques.


Avec le temps, sans s’en soucier, ces états d’être négatifs empoisonnent l'existence de ces gens et un mal-être permanent s’installe.

À long terme, des répercussions significatives sur leur santé se manifestent et provoquent des maux physiques ou des maladies parfois incurables qui apparaissent soudainement sans crier garde dont ils ne comprennent pas leur raison d’être.


Il est clair que de vivre constamment dans une infidélité à soi et à l’autre dans la relation amoureuse mine l’existence de chacun. Par cette attitude défensive déplorable, ils se privent de leur liberté d’être soi et de leur nourriture en besoins relationnels mettant en péril et en décadence la vie en couple ainsi leur propre vie.


COMMENT RETROUVER CETTE FIDÉLITÉ À SOI ET À L'AUTRE EN RELATION AMOUREUSE?

Une vie amoureuse qui est choisie à partir de l'amour de soi et vécue en conscience et en cohérence avec soi et avec une vision de vie qui s’apparente à chacun, on y retrouve forcément le désir d’être FIDÈLE À SOI ET À L’AUTRE.


Pour arriver maintenir une fidélité à soi et à l’autre dans la relation amoureuse, c’est en cultivant l’amour de soi au quotidien que nous pouvons renforcer en nous l’amour, la confiance et l’estime de soi.

Ce qui nous permet de ne plus donner du pouvoir à nos peurs, à nos manques et à notre égo afin de se respecter et de respecter ce que nous désirons vivre à deux.

Nous retrouvons alors une liberté d’être soi qui nous prévale d'une communication authentique et de vivre une vie amoureuse à la hauteur de nos attentes dans laquelle il nous est possible de se nourrir mutuellement en besoins relationnels dont le respect, la confiance, l’engagement et la collaboration règnent dans la relation.


ÊTRE FIDÈLE À SOI ET À L'AUTRE EN RELATION AMOUREUSE, C'EST:

  • de tourner le regard sur soi pour être à l'écoute de soi afin de reconnaître sa vérité profonde et ses besoins relationnels en relation amoureuse.

  • de faire des choix conscients en harmonie avec ce que nous ressentons et en cohérence avec soi.

  • de se choisir au respect de qui nous sommes fondamentalement en honorant ses valeurs, ses besoins relationnels, sa vérité et ses convictions profondes et ce que nous souhaitons vivre dans une vie amoureuse.

  • de récupérer le pouvoir sur sa propre vie.

  • de vivre une vie amoureuse dans l’engagement à soi, l’intégrité et l’honnêteté envers soi et envers l’autre.

LE CHANGEMENT EN AMOUR COMMENCE PAR LE CHANGEMENT DE SOI

CAR TOUT PART DE SOI ET DU REGARD SUR SOI


Je vous souhaite du plus profond de mon coeur que votre vie change au meilleur de vous-même et dans ce que vous désirez vivre en amour !


Amoureuse de la vie et de la relation,

Ghislaine :-) xx

Retrouvez-moi en conférence et en atelier !


107 vues

© 2019 Thérapeute en relation d'aide, conférencière, auteure. Politiques de confidentialité