Rechercher
  • Ghislaine Blanchette

LA VIE NE SE RÉUSSIT PAS, C'EST « MAINTENANT » QUE TOUT SE JOUE !

Mis à jour : mars 11

La vie se vit, se ressent, se choisit, se crée et se construit dans l'instant présent, notre seule réalité.

« La vie est un voyage et non une destination. »

-Auteur inconnu

La seule vraie réalité de « qui nous sommes et ce que nous vivons » réside dans l'instant présent. Hier est une autre réalité de maintenant et demain sera une nouvelle réalité d'aujourd'hui.


Notre vie est composée d'expériences humaines et de vie qui nous enseignent dont nous plaçons en mémoire ce que nous apprenons afin d'intégrer ces apprentissages, jour après jour, à partir de nouvelles expériences.


Comment nous choisissons, créons et construisons notre vie ?


Nous façonnons ce que nous sommes, ce que nous vivons et notre vie à partir de ce que nous avons programmé et programmons dans notre cerveau en pensées, croyances, ressentis, sensations, intentions, attitudes et comportements face à soi-même, aux autres, à notre environnement, à la société, et aux évènements.


Notre cerveau, très fidèle à lui-même et à nous, répond dans l’exactitude à toutes les commandes que nous lui avons indiqué de manière consciente et inconsciente. Celui-ci se manifeste en envoyant à notre corps des signaux d’influx nerveux qui nous font systématiquement ressentir des émotions et des sensations nous amenant dans des pensées par lesquelles nous réagissons instantanément. Nous revivons alors intérieurement le même scénario de vie déjà programmé dans notre mémoire dont nous l’appliquons dans notre réalité présente du moment avec ses mêmes composantes.


Le PASSÉ est résolu, on ne peut le modifier. Le FUTUR est de l'inconnu, on ne peut s'y fier. Le PRÉSENT est le seul moment dans lequel nous pouvons choisir, créer et construire notre avenir.


Comment nous nous percevons et nous percevons ce que nous vivons, notre vie, les autres, notre environnement et les évènements dans l'instant présent, font tous partie de « L'EXPÉRIENCE DU MOMENT PRÉSENT », à partir de laquelle nous pouvons observer une réalité propre à soi et avons le pouvoir de choisir, de créer et de construire notre vie ainsi de tout changer et de se programmer autrement au besoin.


C'est à partir de nouvelles pensées et croyances que nous intégrons et nous conduisent à des idées nouvelles qui nous amènent à des choix, attitudes et comportements différents et nous font vivre de nouvelles expériences dans lesquelles nous ressentons des émotions et des sensations différentes. C’est ainsi que nous commençons à changer et à vivre autrement. Cependant, se restreindre aux mêmes pensées, croyances, habitudes et fonctionnements de vie, se fermer au changement et ne pas vouloir faire des choix différents, ce sont aussi des choix de vie.


Qui sommes-nous ?


Peu importe nos conditions de vie, notre passé, notre âge, notre corps, notre santé, nos handicaps physique et intellectuel, notre manière de vivre, peu importe si nous sommes en couple ou célibataire, peu importe notre famille, nos amis, notre travail, métier et profession, notre éducation, nos niveaux de connaissance et de compétence, nos activités, nos passions etc…

ce ne sont pas nos circonstances de vie, notre personne vue de l'extérieur, l'étiquette et les paradigmes d'un statut social, nos relations, nos connaissances acquises, nos compétences, nos habilités et handicaps et ce que nous possédons et faisons qui définissent la personne que nous sommes profondément. C'est la personne que nous sommes à l'intérieur de soi dans un vécu conscient de l'expérience du moment présent. C'est la connexion au coeur de la source de notre essence véritable, de notre vérité profonde et notre propre réalité qui permet de définir la personne que nous sommes réellement.


C'est ainsi que nous pouvons déterminer nos vrais besoins dans le moment présent à partir de la perception d’une réalité provenant au coeur de soi. Sans cette véritable définition de la personne que nous sommes, nos besoins seront déformés et faussés. Étant donné que nous avons coupé la connexion du relai en relation avec soi, ces besoins seront créés à partir du rationnel, de l'égo, des peurs et des croyances limitantes qui prendront en charge notre vie. Celle-ci se choisira de manière superficielle et sera vécue sans profondeur, soit à partir de l’avoir et du faire seulement et non à partir du coeur de l’Être en soi.


Pourquoi tant de gens croient que leur bonheur dépend de la réussite de leur vie ?


Si nous entretenons « la soif de réussir notre vie » ou bien « la quête du bonheur et d'une vie meilleure le jour où nous serons, aurons et ferons…, nous nous positionnons instantanément à la possibilité de ressentir l'échec, l'erreur, l'insuccès, la perte, le manque, la carence, l’imperfection et la décadence.


Ces sentiments souffrants opposés au sentiment de la réussite, nous créent la pression de vouloir réussir sa vie à tout prix et de la vivre en focalisant sur ce but sacré ne laissant pas de place à l'imprévu afin d'y parvenir impérativement pour ne pas ressentir ses oppositions. Ce qui nous met dans un état d'urgence de vivre.


Nous vivons alors notre moment présent en entretenant des attentes, parfois subtiles ou concrètes, à un futur sous la condition de se sentir plus heureux lorsque nous aurons réalisé nos rêves, atteint nos objectifs et obtenu la vie tant souhaitée.

Cette perception du bonheur nous prive de vivre « heureux maintenant ».

Nous nous maintenons alors dans l'égo en pensant que nous méritons le meilleur par tous ces sacrifices et ces efforts fournis pour y arriver afin de faire valoir son droit au mérite alors que « le meilleur de la vie se passe dans la réalité du moment présent ».


Que vivent les gens qui ne pensent qu’à la réussite de leur vie ?


Par le fait qu’il est très difficile d’accueillir et d’accepter pour ces gens les sentiments opposés à la réussite, ils vivent dans l’aveuglement du moment présent par la peur de ne pas être en mesure de réussir et de ne pas arriver à une destination là où la vie sera « le paradis ».


Ils s’acharnent à travailler très fort pour pouvoir réussir et ils oublient de vivre ce qu’ils ont à vivre maintenant en ne prenant pas soin d'eux, de leur relation amoureuse et des personnes qui leur sont chères afin profiter et de savourer leur seule réalité qui est « l’instant présent ». Inconsciemment, ils tombent dans le piège de la « performance » à vouloir être parfait dans tout, pour que leur vie soit parfaite et réussie.


Ils croient que c’est « cette façon de pensée, de croire et de faire » qu’ils obtiendront des résultats concrets plus rapidement leur donnant le sentiment d'atteindre un jour le bonheur ultime lorsque la vie changera à son meilleur. Ils choisissent de vivre

« l’enfer » au moment présent dans un état d’insécurité et de peur qui les amènent à vouloir tout rationaliser, analyser, comprendre et contrôler leur vie au quart de tour, ainsi les autres. Ce qui leur donne le sentiment et l’assurance que leurs projets vont de bon train pour qu’ils puissent se rendre à terme et que leur vie se dirige tel que prévu dans ce qu’ils souhaitent obtenir en résultat.


Par contre, pour étouffer leur mal-être en soi, ils adoptent des habitudes et activités compulsives et addictives et de la dépendance dans lesquelles ils s’engourdissent pour ne pas ressentir leur souffrance intérieure.


Mais qu’arrive-t-il à ces gens lorsque rien n'arrive comme prévu dans leur vie ?


Ces gens qui ne réussissent pas obtenir et à vivre ce qu'ils désirent, ils alimentent des sentiments de déception, de frustration, de colère, de peine, de tristesse, d’insatisfaction de désespoir, de désarroi, de découragement, d'impuissance et un état dépressif. Ils se maintiennent donc de plus belle dans une vie teintée de peurs et d'insécurité dans laquelle ils s’épuisent à force d'aller contre le flow de leur vie et contre leur propre nature en entretenant un sentiment de victime. Ce qui finit avec le temps par leur créer des problèmes de santé et des maladies chroniques ou incurables dont ce paradis tant recherché se dirige finalement vers la mort du corps physique dont ils se libéreront de leur souffrance à ce moment-là.


Mais si ils décident de créer le changement en eux en se programmant autrement afin que leur état d’esprit et de santé ainsi que leur vie changent au meilleur d’eux-mêmes, ils pourront se rebâtir une vie à partir de l’Être en soi en cohérence avec ce qu’ils désirent vivre à présent. Rien n'est peine perdue.

Mais « Travailler contre le voeu de la nature est peine perdue. »

-Sénèque


D’où provient « le sentiment de la réussite » ?


Le sentiment de la réussite n'est qu'une illusion de notre esprit. Nous chérissons en soi ce sentiment par ce désir profond de vivre une vie meilleure que celle présente maintenant. Nous nous faisons accroire que nous obtiendrons le bonheur assuré et infini si nous faisons tout en notre pouvoir pour réussir sa vie.


Mais l'atteinte de ce bonheur dont nous croyons qu'il mettra fin un jour à nos problèmes et à notre mal-être n'aboutira et ne se terminera jamais car la vie n'est pas une fin en soi. Ce n’est pas en adoptant toujours les mêmes pensées et les mêmes croyances, en vivant les mêmes expériences et en ressentant toujours les mêmes émotions souffrantes, que le changement se produira dans notre vie afin de pouvoir adhérer au bonheur.


Ce que nous vivons dans l'instant présent n'est aucunement une course contre la montre, ni « être gagnant ou perdant » ou bien « triompher ou s'écrouler ». NOTRE SEULE RÉALITÉ EST TOUT SIMPLEMENT CE QUI EST « MAINTENANT », là où se situe le parcours de notre vie. Demain sera une autre réalité parce que tout est appelé à changer. Ce qui est de plus constant dans la vie, est le changement. Par contre, la bonne nouvelle, étant donné que c’est dans le « moment présent » que nous avons le pouvoir de choisir, de créer et de construire sa vie, nous pouvons ainsi choisir d'être heureux maintenant et RESSENTIR LE BONHEUR ET LA JOIE DE VIVRE DANS L'EXPÉRIENCE DU MOMENT PRÉSENT.


Comment créons-nous notre bonheur ?


La perception du sentiment de bonheur se situe à l'intérieur de soi et non autour de soi. Et la possibilité de ressentir le bonheur en soi existe uniquement dans l'instant présent puisqu'il est à renouveler par tout ce qui change. Nous oscillons constamment dans des périodes d’états d’être de contraction et d’expansion nous confirmant que nous sommes bien vivant. C’est donc à nous à savoir danser et conjuguer avec la vie dans ses hauts et ses bas pour se sentir heureux malgré tout ces fluctuations.


C'est dans l'accueil et l'acceptation de nos bas-fonds et nos moments de confusion et de vide intérieur sans y résister que nous pouvons retrouver le calme en soi et une clarté d’esprit afin de contacter nos besoins inassouvis associés à cette période difficile et s'en responsabiliser. Nous pouvons alors rendre notre quotidien heureux malgré ce temps plus difficile à vivre. Ainsi, laisser ce temps traverser notre vie, nous permet de rebondir avec beaucoup plus de force et avec de nouvelles pensées, idées et intentions afin de créer un changement favorable à ce que nous souhaitons vivre et ainsi se réjouir et apprécier les moments de grâce où le cadeau de la vie apparait.


Notre vie est en processus de changement permanent et sans limite dans lequel des lois de la nature interfèrent, soit les lois de l'énergie vibratoire, de cause à effet, de l'intention, de la confiance, du magnétisme, de l'équilibre, de la polarité, etc...


LE SENTIMENT DU PUR BONHEUR DE LA VIE c'est nous qui le créons et le gérons:


  • C'est de croire en soi, en sa vie et que tout est possible en nourrissant dans le moment présent des sentiments d’amour de soi, de confiance, de joie, de quiétude, de reconnaissance et de gratitude au bonheur et au plaisir de vivre dans l’instant présent, tout en demeurant visionnaire d’une vie future nous ouvrant à la possibilité d’un changement dans ce que nous aspirons vivre. C'est de vivre en connexion au coeur de soi nous permettant de déployer ses ailes et de libérer son plein potentiel afin de vibrer, rayonner et de briller dans la vie.

Ce que nous dégageons, nous l’attirons.


  • C’est à partir d’un total lâcher-prise et d’un acte de foi dans l’instant présent, qu’instinctivement, nous nous laissons aller dans l'enfant en soi en vivant dans la spontanéité, la joie, le rire et le plaisir. Nous nous laissons également inspirer et guider par le courant de la vie dont nos pensées, nos choix, nos actions et nos intentions s’alignent dans la direction de notre vision de vie tout en étant à l'affut des possibilités et des opportunités qui se présentent à soi afin d'adhérer à ce que nous aspirons vivre.

Ce à quoi nous mettons notre attention, prend de l’expansion.


  • C’est de cultiver l'amour de soi, savoir s'observer, se choisir et entretenir des sentiment d’amour et de reconnaissance en relation avec soi, les autres et notre environnement en vivant sa vie au meilleur de soi dans l'instant présent et en gratifiant ses moments instantanés de bonheur en relation.

Ce que nous semons, nous le récoltons.


  • C’est d’offrir dans le moment présent le meilleur de soi-même à soi et aux autres sans s'oublier et sans l'attente de recevoir.

Ce que nous donnons, nous le recevons.


C’est ainsi que les lois universelles convergent dans le sens que nous leur indiquons et elles conspirent à réaliser ce que nous souhaitons vivre. C’est ainsi aussi qu’arrive la magie dans notre vie au moment où nous nous y attendons le moins.


Pourquoi les gens se bloquent-ils au changement et à une énergie vitale en eux ?


Faire des choix conscients et différents pour le meilleur de soi afin de vivre une vie à son meilleur dans l'instant présent effraie beaucoup de gens parce qu’ils ont peur de changer par peur de déplaire, de décevoir, de ne pas être aimés et ne vos être reconnus. Ils ont également peur de l’inconnu, de perdre leur acquis, de manquer quoi que ce soit et de perdre le contrôle de soi dans cette vie méconnue et par peur d'en souffrir.


Par toutes ces peurs qui contrôlent leur vie, ces gens dépendent des autres car ils croient que leur amour-propre et la reconnaissance de leur valeur proviennent de l’approbation du regard, des paroles et des comportements et attitudes des autres à leur égard. Ils préfèrent donc demeurer dans l’inertie, dans la fuite, le dénie et l’évitement en se maintenant constamment sur une corde raide de peur d’être jugés, critiqués et rejetés par les autres et ne plus pouvoir reconnaitre par eux-mêmes leur amour et leur estime de soi.


Pour de ne pas prendre le risque de tout chambouler leur vie et pour ne pas ressentir toutes ces peurs qui les envahissent en permanence de manière parfois inconsciente, ils décident de mettre leur vie en mode « pause » et de se restreindre et se résigner aux mêmes pensées et croyances. Ils se rigidifient et se condamnent à vivre les mêmes genres d'expérience qui ne font qu’accentuer leur souffrance.


Mais tout revient du pareil au même dont ils ne comprennent pas la raison, ni la cause que rien n'arrive dans leur vie tel qu’ils l’ont souhaité. Ils finissent par penser qu’ils n’ont pas de chance puis ils envient et jalousent les autres. Ils alimentent donc « une vie négative » et tout devient un drame parce que c'est uniquement cela qu’ils perçoivent de leur vie. Ils sont donc amers de leur vie et de la vie en général. Ce qui les amènent à juger, à tout critiquer, à rejeter, à chialer de tout et de rien et ils sont toujours insatisfaits et mécontents de ce qu’ils font, possèdent et vivent. Ils deviennent alors très exigeants envers les autres et ainsi envers eux-mêmes.


Tout ce qu’ils projettent aux autres, c’est ce qu’ils sont et pensent d'eux-mêmes.

Leurs attitudes et comportements défensifs les plongent de plus en plus dans une vie de victime et sans issue possible de vivre autrement. Ils ne font qu'étirer le temps et ils meurent à petit feu de l'intérieur en perdant tout contact en relation avec eux-mêmes et avec les autres et finissent par perdre leur éclat et leur lumière à force de plus briller et vibrer dans la vie.


Malgré que leur vie est en déclin, ils persistent à croire qu’un jour leurs rêves se réaliseront afin qu’ils puissent retrouver enfin le bonheur et être heureux. Ces états d’être émotionnels souffrants finissent par éloigner les gens autour d’eux et ils se retrouvent seuls à ruminer leur vie de malheur.


Pourquoi ces gens éprouvent de la difficulté à se sortir d’une vie dont ils revivent toujours la même chose ?


Vivre ainsi sur « le pilote automatique comme un automate », cette vie sans vie va à l'encontre de leur essence véritable et de la vitalité en eux parce qu’ils ont eux-mêmes érigé un mur pour cacher leur monde intérieure par peur de ressentir leur souffrance. Ils ne peuvent donc pas toucher à leur vérité profonde, ni ressentir leurs émotions qui sont des signaux d’alarme très précieux nous indiquant la cause du mal en soi. Ainsi, les émotions accueillies, ressenties et identifiées nous permettent de prendre conscience de notre réalité, pouvoir contacter nos réels besoins et trouver des solutions qui permettent de reprendre le pouvoir sur notre propre vie et de ressentir le bonheur dans l’instant présent.


Ce blocage au changement empêchent ces gens de faire face à leurs peurs et de prendre conscience de leur croyances limitantes par peur de se voir contraint à tout changer en eux et dans leur vie et d'en être désemparés. Ils choisissent de demeurer dans l'ignorance de qui ils sont et vivent et de s’anesthésier dans leur vie. Ils ne peuvent donc pas retrouver la capacité de choisir, créer et construire leur vie afin de vivre leur moment présent tel que souhaité.


Être réfractaire au changement ou s’ouvrir au changement, qu’elle en soit notre décision, nous sommes tous lié aux mêmes lois universelles. Celles-ci convergent dans le sens que nous leur indiquons et conspirent à nous faire vivre exactement ce que nous leur exprimons en pensées, croyances, paroles, gestes, ressentis et intentions dans lesquelles tout doit s’harmoniser sinon cela annulera le pouvoir de ces lois. Ex: Même si nous exprimons des intentions dans ce que nous désirons vivre mais que nos pensées sont le plus souvent négatives, pessimistes et septiques et que notre attitude est la plus part du temps en réaction et sur sa défensive face à sa vie et aux autres en relation, il n’y a pas grand chance que les souhaits se réaliseront et que la vie sera vécue à son meilleur dans l’instant présent. Cette dichotomie de l’intention et de l’état d’être et de penser bloquent l'énergie vibratoire dans laquelle rien n'interfère.


« La vie est un voyage sans fin et sans finalité dont nous transportons notre bagage dans lequel il y a nos expériences vécues et celle du moment. »


Ce que nous sommes et vivons, TOUT EST TOUJOURS PARFAIT DANS L'IMPERFECTION parce que la réalité que nous percevons dans l’instant présent est tout ce que nous pouvons percevoir maintenant. Nous sommes donc COMPLET EN SOI là où nous en sommes.

Et plus nous nous éveillons à la conscience, plus il est possible de vivre sa vie en harmonie en relation avec la source maîtresse de l'Être en soi dont nous avons tous accès en tant qu'être humain là où notre complétude se raffine.


C’est à partir du choix d’une connexion au coeur de soi qui nous permet d'adhérer à une vie consciente dans le moment présent et ainsi vivre en harmonie et en cohérence avec notre propre nature, notre vérité profonde, nos valeurs, notre philosophie de vie et avec une vision de vie dans laquelle nous y mettons des intentions en lâchant-prise au résultat et en conservant la foi.


Le véritable amour de notre vie est l'engagement envers soi-même!


Cet engagement à soi nous permet de traverser les épreuves de la vie dans l'accueil et l'acception puisque cette connexion à notre Être nous amène au coeur de notre source intime qui nous permet de nous aimer tel que nous sommes sans jugement, ni critique et sans le rejet de soi.


Étant donné que nous sommes des Êtres de relation et le miroir de chacun car nous sommes tous interreliés, ce que les gens sont, est ce nous sommes pour soi-même. Nous nous reconnaissons dans les autres puisque nous avons tous une part de nous dans chacun qui se reflète dans l’expérience vécue en relation. C'est ainsi qu'il est possible d'apprendre et de grandir en relation et devenir une meilleure version de soi. En autant que nous soyons chacun connectés au coeur de notre source intime.


Considérant le fait que nous avons tous CE POUVOIR DE CHOISIR, cela nous rend notre liberté d'être et de vivre qui nous amène à choisir des pensées, des attitudes et des comportements et ainsi à choisir ce que nous aimons et désirons vivre en relation. Nous avons donc tous en nous ce libre arbitre de choisir afin de créer et de construire le bonheur, ou bien la guerre, en relation avec soi-même et avec l'autre ou les autres dans le moment présent.


C'est à partir de ce lieu absolu dont nous seul(e) avons accès qu'il est possible d'être conscient(e) de ses pensées, émotions et vérité profonde et de ses besoins pour pouvoir SE CHOISIR ET CHOISIR DE RESPECTER CE QUI EST DIGNE DE SOI.


L'amour de soi, cet amour sans borne qui nous élève au meilleur de soi dans une vie vécue à son meilleur dans l'instant présent!


La connexion à l’essence-même de soi dans l'instant présent nous ramène à L'AMOUR DE SOI et à l'essentiel de la vie afin de rendre le vécu du moment présent au meilleur de soi-même et ainsi vivre notre vie à son meilleur malgré les difficultés rencontrées en relation et dans notre vie.


Ce sentiment d'amour de soi nous amène donc à se détacher et à se libérer de ce à quoi nous n'avons pas de contrôle, ni de pouvoir. C'est à dire de se détacher des choix de vie des autres, de ce qu'ils sont et comment ils se comportent en relation avec eux-mêmes, les autres, leur environnement et avec soi et aussi se détacher des situations dans lesquelles nous n'avons aucun pouvoir de les changer, ni de les contrôler. Le seule pouvoir et contrôle que nous avons, c'est en relation avec soi-même.


Ne pas être en mesure de se détacher des autres et de ces situations hors de notre contrôle, nous ne pouvons pas nous en libérer et retrouver notre liberté d'être et ainsi rendre la liberté de ce que est aux autres et aux situations dont cela ne nous concerne pas. Il est très difficile de créer un détachement de tout cela car notre sentiment d’insécurité prédomine et gère notre vie et tout ce qui est à l'extérieur de soi nous fait souffrir ainsi par la peur de voir souffrir les gens autour de soi.


Notre souffrance et leur souffrance sont insoutenables. C’est ainsi que nous cherchons à vouloir tout contrôler dans ce qui est, ce qu’ils sont et ce qu'ils vivent et vouloir en relation sauver les gens pour ne plus qu’ils souffrent. Nous cherchons à les prendre en charge ainsi leur vie et nous exerçons du pouvoir sur celle-ci afin de se rassurer

nous-même pour ne plus ressentir notre sentiment d’insécurité en relation.


Cette projection aux autres apporte de la résistance chez ces derniers dont des conflits et des distances se créent dans la relation. Et par peur de les perdre, notre sentiment d’insécurité s’accentue et nous risquons de nous perdre dans ceux-ci en voulant persister dans le contrôle et le sauveur en nous qui, au final, nous finissons par les perdre.


« Créer le changement en soi est le créer autour de soi »


Notre seul pouvoir en relation est de faire des choix favorables à soi en adoptant des pensées et des comportements aimants et bienveillants en relation avec soi -même, avec les autres et avec notre environnement dans «L'ICI ET MAINTENANT».


C’est ainsi qu’il est possible de conserver le pouvoir sur sa propre vie dans l'instant présent et de maintenir un niveau de bonheur et une énergie vitale dans laquelle nous vibrons en haute fréquence.


Faites en sorte que les lois universelles soient au profit de vous-même et qu’elles répondent à ce que vous désirez vivre dans l’instant présent et dans votre vie.

SACHEZ QUE TOUT CE QUI PART DE SOI, REVIENT À SOI.

Vous verrez ces lois travailler à votre avantage afin que vos souhaits en soient exaucés.

  • Ce que nous dégageons, nous l’attirons

  • Ce que nous semons, nous le récoltons

  • Ce que nous donnons, nous le recevons

  • Ce à quoi nous mettons notre attention, prend de l’expansion


« Le plus beau chemin est celui que tu crées à chaque jour. »

-Maxime Lagacé


Je vous souhaite une vie connectée au coeur de la personne que vous êtes ainsi beaucoup d'amour de vous-même dans une présence coeur à coeur en relation amoureuse!

Amoureuse de la vie et de la relation,

Ghislaine :-) xx


Retrouvez-moi en conférence et en atelier !



38 vues

© 2019 Thérapeute en relation d'aide, conférencière, auteure. Politiques de confidentialité